Catégorie :

La Rouille

Si Jacques Orsola avait eu un morceau de ferraille à la place de la main, il se serait certainement vu affubler du surnom de Cap’taine Crochet. Si Jacques Orsola avait fait de la radio un 18 juin à Londres, ses amis auraient certainement trouvé drôle de l’appeler Mon Général. Mais Jacques Orsola est roux, et à l’adolescence, ses potes du Montélimar Spéléo Club le surnomment  » La Rouille « . Et, comme la rouille, la vraie, Jacques Orsola laisse des traces sur ce qu’il touche, par son humanité et son engagement dans le monde spéléologique.

Publié le 
Catégorie :

Vercors : grotte de Bournillon

L’été 2003 a été un véritable bonheur pour les spéléos, une sécheresse qui n’en finit pas, les réseaux qui se tarissent peu à peu laissant place à des conduits jusqu’alors inaccessibles. Une véritable aubaine qui nous a permit de visiter les galeries profondes de la grotte de Bournillon située dans le massif du Vercors. Galeries que personne n’avait revue depuis la dernière sécheresse qui remonte à 1985. Au cours d’une de nos visites Natacha nous accompagna à l’improviste. Elle raconte son expérience.

Publié le 
Catégorie :

Grèce : massif du Timfi

En 2001 une expédition française de plongée et un exercice secours en Bulgarie avaient permis d’établir des contacts avec des jeunes de la Fédération bulgare de spéléologie. L’idée de réaliser une expédition en commun était née. Le massif du Timfi en Grèce semblait intéressant par son potentiel karstique et sa proximité de la Bulgarie. C’est après une reconnaissance par une équipe jeune française en novembre 2001 que le choix du massif fut confirmé. Du 21 septembre au 16 octobre 2002, l’équipe de l’expédition Timfi 2002, constituée de six jeunes de la Commission Jeunes de la Fédération française de spéléologie, de six jeunes Bulgares et de trois Grecs, part à l’assaut des cavités inconnues du Timfi.

Publié le 
Catégorie :

Chine : Expédition FFS Guizhou 2003

L’expédition Guizhou 2003 découvre et explore un puits de 424 mètres qui s’avère être la plus grande verticale absolue du monde. Il est aussitôt baptisé Puits Christinette en hommage à la spéléologue Christine Le Roch (voir page 11) décédée tragiquement le 6 décembre 2002 à l’âge de 36 ans. Avec l’équipe de l’expédition chinoise descendons cette fantastique et fabuleuse verticale.

Publié le