Home » Archive

Articles tagué avec : Karsto

Magazine »

[18 juin 2014 | Aucun commentaire | ]
Spéléo Mag 68

C’est la fin des départements français… Tel est l’annonce faite, il y a peu, par notre gouvernement actuel. Cette annonce choc a, je crois un objectif : mettre fin au millefeuille territorial spécifique à la France et donc réaliser des économies. C’est supprimer un échelon et éviter les doublons administratifs. C’est garantir ­normalement plus d’efficacité pour un meilleur service auprès du citoyen.

Vous allez me dire, oui et alors ? C’est si loin de nos préoccupations souterraines ? Eh bien, cela a été un big bang dans ma tête, quand j’ai (enfin) compris que cette réforme institutionnelle touchera également notre petite vie de spéléologues locaux ou départementaux. La conséquence est me semble-t-il, si j’ai bien compris, la fin également de nos Comité Départementaux de Spéléologie !

La réforme fait émerger deux piliers, les régions et les intercommunalités. Les départements seront voués à devenir une entité géographique et culturelle ­dépourvue de pouvoirs. Fini les présidents de CDS et autres bureaux sur lesquels on pouvait se référer pour recevoir des subventions, partager nos premières, râler sur la dernière décision de la fédération, discuter technique ou équipement fixe, que sais-je encore !

l’État fixe même des limites : le 1er janvier 2017, la loi établira une nouvelle carte des régions qui n’auront pas fusionné spontanément. En complément, une nouvelle carte intercommunale, « correspondant aux bassins de vie » sera mise en place pour 2018.

Cela veut-il dire qu’il n’y aura plus de bulletins départementaux qui retracent la vie et les découvertes du spéléologue ? Il y aura-t-il alors des ouvrages « intercommunaux » ou régionaux ou pourquoi pas par massifs karstiques ? Tout cela nous éloigne du terrain, peut-être, mais nous devons néanmoins rester vigilants pour que notre pratique sportive (de plein air) et scientifique ne soit pas entravées par de ­nouveaux « petits barons politiques » et que l’intelligence l’emporte…

La période estivale est là. Concentrons nous sur nos futures explorations…

Serge Caillault

Magazine »

[23 jan 2012 | Aucun commentaire | ]
76

Voici l’hiver… Si nous échangions sur les glacières souterraines pour ensuite mieux les découvrir et les appréhender ? C’est en effet l’occasion d’aborder un univers paradoxal fait de solidité et de mouvement. Univers doublement paradoxale, devrais-je dire, car ce n’est pas au cœur de l’hiver que les glacières sont accessibles à l’exploration. C’est la fin de l’automne qui les voit s’ouvrir pour une période très courte. Ce n’est également qu’une fois le temps des grands froids terminés, à l’aube du ­printemps, que la cavité se dévoile, habillée de ses plus beaux apparats faits de décors translucides aux mille éclats, construit patiemment dans le silence hivernal. Au fil du temps la grotte se transforme, laissant place, à la surprise du spéléologue, à un décorum resplendissant où tout n’est qu’équilibre, à la fois figé et instable, solide et liquide, translucide et coloré !
Il est un fait que depuis quelques décennies, nos glaciers nocturnes s’amenuisent peu à peu. La glace va-t-elle disparaître de nos latitudes ? Encore une question paradoxale lorsque l’on s’intéresse aux deux cavernes présentées dans les pages de ce numéro. L’une, le Chourum Clot dans le massif du Dévoluy, qui ­thésaurise son apport neigeux, nous empêchant de nous insinuer jusqu’à son tréfond, sauf à de rares occasions. Pourtant au fond, tout là-bas, existe un courant d’air prometteur…
L’autre, le gouffre du Scarasson dans les Alpes-Maritimes (cf. Spéléo mag 64 et 68) étudié depuis plus de quatre ans, qui perd inexorablement (à tout jamais ?) son glacier. Néanmoins comme dans un ultime sursaut et pour éviter tout oubli, le gouffre offre au spectateur des bulles uniques et esthétiques qui interrogent les scientifiques. Dernier sursaut avant de laisser la place à un univers minéral immuable ! Dérangée uniquement par quelques curieux méditants sur le passé scintillant de la grotte. Équilibre, tout n’est équilibre. À nous d’essayer de les respecter.
En ce début d’année 2012, l’ensemble de l’équipe de votre revue vous souhaite une excellente année d’exploration.

Serge Caillault

Magazine »

[19 juil 2010 | Aucun commentaire | ]
couv42_fn

La spéléologie de demain se fera-t-elle derrière des grilles ?
Nous n’avons jamais aussi bien incarné l’image de la  » France d’en bas  » !
Voir même celle du sous-sol ! Petits spéléologues sans pouvoir… Il suffit d’écrire que le spéléo pollue plus que le troupeau de bovins installé sur le bassin de n’importe quelle vallée pour que cela soit considéré comme une vérité absolue et qu’il en profite pour installer une petite grille… oh, une toute petite grille… C’est contre ces inepties administratives et humaines que nous devons nous unir pour défendre notre terrain d’exploration, d’activité de plein air, de passion…

Magazine »

[14 juil 2010 | Aucun commentaire | ]
couv_37_0

TGT (Très Grande Topo): La grotte de Milandre (Jura Suisse).
News.
Première: Slovénie, quand les explos préparent le futur.
Première: Malaval, un musée cristallin naturel.
Première: Russie, le karst de gypse de l’extrême nord.
Traversée: La grotte de Milandre (Jura Suisse).
Tribune: Bramabiau, les spéléos hors jeu ?
Canyon: Corse, glissades de rêve sur granite blanc.
Récits: Secours des Fontanilles, le sauveur.
Récits: Secours des Fontanilles, le miraculé.
Histoires: les découvertes au TM71, 30 ans déjà…
Techniques: Le parapluie italien, nouveaux tests de cordes.
Récits, mon premier soutien-gorge.
Photo: L’effet draperie.
plongée: plongée dans la purée de pois.
Karsto: Captages, les spéléos polluent-ils ?