Home » Archive

Archive de mars 2016

Magazine »

[31 Mar 2016 | Commentaires fermés sur Spéléo magazine 93 | ]

Ces derniers temps, je suis confronté, plus particulièrement, à la notion de protection du monde souterrain. Mais qu’est-ce ? En Chine, les phénomènes cristallins souterrains sont sources de revenus importants pour les localités implantées dans les territoires karstiques. Une véritable industrie d’extraction des stalagmites et autres karstifications est en place. Certes, actuellement, la politique des responsables locaux change. Ils s’aperçoivent qu’une source plus durable de revenu reste l’aménagement touristique souterrain. Pour cela il faut encore avoir la volonté de préserver le patrimoine en place.

En France, il n’existe aucune législation spécifique pour protéger l’intégrité des grottes, ce qu’elles renferment, de même que pour les paysages souterrains des dégradations ou des pillages, sauf pour les chauves-souris et les sites archéologiques.

Toutefois il n’est pas interdit de porter plainte (cf grotte de Clamouse, Hérault) !

Défendre le patrimoine souterrain est me semble-t-il une nécessité. L’avenir de la pratique souterraine en dépend. Celle à laquelle nous sommes émotionnellement attachés et qui est à l’origine d’un patrimoine national (mondial !) d’une richesse et d’une diversité incomparables. Elles ne cessent de grandir au fil des découvertes. Et à chaque fois, lors des découvertes, pour les spéléologues, les clubs ou autres groupes, émergent les notions telles qu’observer, garder, conserver, sauver, préserver… Mais vient aussi, telle est la nature humaine, la question de pour qui ? Pour soi ? Pour la communauté ? Pour certains ? Pour quel privilège ? Entre également en jeu des personnages qui usent de leurs influences, de leurs pouvoirs pour protéger quelque chose, loin de toute considération de l’autre. Il vient un temps où l’abus de protection n’attire plus ni confiance, ni respect. Surtout si les actes ne sont pas en adéquation avec la parole !

La protection, oui, dans le sens de préserver ce que Dame nature nous offre de plus exceptionnel pour le plaisir des sensations et des regards de tous…

Serge Caillault